le neuromarketing et le marketing sensoriel

odorat-comportement-consommateur Le marketing sensoriel, et notamment olfactif, est un domaine du neuromarketing.
Le procédé novateur de l'identité olfactive consiste à utiliser des parfums dans un but marketing et commercial, dans un point de vente, de communication, ou de réception de public. L’objectif principal est d’éveiller l’attention du client ou du visiteur de manière positive, et de rendre l’atmosphère agréable. Ainsi, on espère augmenter son temps de présence sur le lieu en question, le tout de manière subtile. 

Sur les points de vente, le marketing olfactif (et plus généralement le marketing sensoriel), permet d'augmenter l'achat compulsif : la fragrance agit sur le cerveau et génère des souvenirs. Le client se sent bien et reste plus longtemps...

Se différencier par une identité olfactive

Notre mission est d’optimiser la notoriété de votre marque en y ajoutant une identité olfactive qui lui permettra de se différencier de ses concurrents, ainsi que d’améliorer la perception de celle-ci via un sentiment de bien-être. Grâce à cette technique, nous vous aidons à fidéliser votre clientèle ainsi que vos visiteurs, en générant une émotion inconsciente. Ce type de produit laisse une empreinte positive et durable chez le consommateur, qui gardera agréablement en mémoire son passage chez vous. 

Diffuseur de fragrance

Chez Smell Marketing, la recherche et le développement sont mis à l’honneur, afin de vous proposer chaque jour un grand nombre de services performants et novateurs. Nous sommes à votre écoute, et avons la possibilité de mettre en place un cahier des charges adapté à vos besoins, afin de créer une signature olfactive qui vous est propre.  Nos experts ont créé pour vous la gamme Plug&Smell, qui regroupe des produits de qualité, faciles à installer, à utiliser et surtout à entretenir. Note équipe vous accompagne dans le choix de la solution technique la plus adaptée en fonction de la surface que vous souhaitez parfumer. Un accompagnement professionnel et sur-mesure vous permettra ainsi de compléter votre stratégie commerciale par une expérience sensorielle unique

Les autres sens

  • Le marketing tactile
  • De même, la possibilité de toucher un produit augmenterait la proportion d’achats impulsifs lorsque le stimulus est de nature neutre ou positive. Certains auteurs vont même jusqu’à affirmer que, dans le cas d’une expérience tactile neutre ou positive, toucher un objet amplifie la perception selon laquelle ce dernier nous appartient, tout en influençant favorablement son évaluation monétaire. De là l’importance d’encourager le toucher des produits dans les commerces de détail ou dans la vente industrielle par un représentant en disposant de démonstrateurs. De la même manière, des périodes d’essais gratuits des produits devraient être offertes afin de compenser l’absence de toucher pour les achats en ligne et d’optimiser ainsi ces ventes.
    L’ambiance thermique a aussi son importance.
    Tout stimulus externe aidant au rétablissement de l’équilibre de la température interne (37 ˚C) est perçu comme agréable, alors que tout stimulus entraînant un déséquilibre est perçu négativement. Il est donc important de maintenir en entreprise ou en magasin des températures dites de confort afin de ne pas générer d’irritabilité, de lassitude ou une baisse de vigilance chez les clients ou les employés.
  • Le marketing visuel
  • Depuis les années 1960, la vue a été grandement étudiée et sollicitée. Elle représente le sens le plus stimulé par l’environnement : 80 % des informations parviennent à l’homme par l’entremise de la vue. Les entreprises ont rapidement compris que le choix des stimulus visuels, tels que la couleur et la forme, lors de la création d’un produit, de l’aménagement d’un point de vente, du montage d’un stand ou de la réalisation d’une campagne publicitaire, peut jouer sur l’attrait pour les marchandises et ainsi susciter des comportements favorables à l’entreprise (ex. : l’achat du produit ou du service). 
    Aujourd’hui, les applications du marketing visuel se sont étendues et les entreprises portent désormais une attention particulière aux reflets, aux motifs, à la brillance, à la transparence et à la texture dans la communication et la traduction de leur positionnement par le logo, la typographie et les emballages. Plus qu’un simple élément décoratif, les stimulus visuels utilisés peuvent non seulement servir à identifier et à différencier l’offre (ex. : le bleu de Bell ou le jaune de Vidéotron), mais aussi à renforcer certaines impressions sur les caractéristiques du produit. Ainsi, il est possible d’ajouter des touches d’orange et de rouge sur un produit afin de renforcer l’impression selon laquelle ce dernier a des propriétés intrinsèques de protection contre le froid (ex. : des couleurs chaudes sur une combinaison de surf ).
  • Le marketing gustatif
  • Le goût, ressorti des oubliettes, est maintenant exploité à bon escient : la semaine du goût, une recette à l’ancienne et le goût au naturel sont autant d’expressions suggestives pour faire saliver les consommateurs. Le goût est un moyen efficace de différenciation des produits. C’est pourquoi les laboratoires s’efforcent de plus en plus de comprendre le mécanisme du goût, de déployer de nouveaux goûts mondialement appréciés (wasabi, chili, sushi, etc.) et de développer de nouvelles technologies dans le domaine agroalimentaire.
    Au Québec, le Laboratoire de recherche en sciences appliquées à l’alimentation à Laval (RESALA) est reconnu pour ses travaux et activités dans le domaine agroalimentaire visant, parmi d’autres choses, la mise au point de nouveaux produits fonctionnels et le transfert de connaissances par des ateliers où le développement de nouveaux produits et la valorisation des produits régionaux sont des thèmes abordés.

Découvrez d'autres articles